top of page
  • DOSSIERS
  • REVUE DE PRESSE

d'après le roman EN FINIR AVEC EDDY BELLEGUEULE d'Edouard Louis. Le Seuil 2014

L'HISTOIRE - Picardie. Début des années 2000. Eddy Bellegueule, dix ans, subit chaque jour de nombreuses formes de violences de la part des gens du village, des garçons du collège et de sa propre famille. Ici, personne n’aime les « pédés ». Dans cet environnement gangréné par le chômage et l’alcoolisme, détruit par une pauvreté matérielle et intellectuelle, on vit au jour le jour en tapant sur tout ce qui bouge. La misère accompagne une reproduction qui amène les femmes à devenir caissières après avoir abandonné leurs études et les hommes à passer de l’école à l’usine. Humilié et rejeté à cause de sa voix fluette et de ses manières, Eddy décrypte au peigne fin son quotidien — chez lui, à l’école, dans les ruelles du village — pour tenter de se frayer un chemin au beau milieu de ce chaos. Peut-être dans l’espoir de s’en sortir et devenir quelqu’un. Mais qui ? Et à quel prix ?
 

LE POINT DE DEPART - Après un cycle de travail autour de l’oeuvre d’Annie Ernaux (La Femme de la Photo - création 2020 - adapté du roman Les Années qui raconte le parcours d’une femme dans la société des années 50 au début des années 2000), Le Cri Dévot poursuit sa démarche autour de l’écriture de soi et interroge ici plus spécifiquement la construction sexuelle. L’histoire de ce livre, c’est avant tout l’histoire de son auteur. A tout juste 21 ans, c’est le cri de douleur d’un enfant dans un corps d’adulte qui se fait entendre. Parce que trop longtemps ce cri est resté silencieux — tu par le patriarcat, l’injustice sociale, la classe dominante, le rejet et la honte —, il ne peut en être que plus fort lorsqu’adulte, Edouard Louis décide de ne plus se taire et de rendre visible la part d’ombre de sa jeunesse tout en levant le voile sur une France abandonnée et invisibilisée par les politiques. Un jour, cet enfant a changé de voix, de visage, de nom. Il a regardé son histoire comme s’il revenait d’entre les morts et c’est cette histoire que nous choisissons aujourd’hui de porter à la scène pour ouvrir une réflexion autour des repères et des obstacles d’une quête adolescente émancipatrice.

DEUX VERSIONS D’UN MÊ
ME SPECTACLE

Eddy apparaîtra en 2025 sous deux versions. Deux regards complémentaires, comme les deux faces d’une même pièce.
1 - Une version frontale et immersive au plateau où l’on plonge dans l’espace mental et la mémoire d’Eddy.
2 - Une version en espace public où les spectateurs entendent cette histoire dans un décor naturel, ici un terrain désaffecté, un parking. Pas d’artifice. Une installation lumineuse radicalement sobre (plein feu de lampes à sodium). Seuls l’univers sonore et les interprètes portent le texte.

Capture d’écran 2023-03-22 à 10.37.41.png

© Diego Ortiz et Hernan Zambrano • The shape of things to come

PRESENTATION PUBLIQUES D'ÉTAPES DE TRAVAIL

 

1er avril 2024 - Artistes au lycée / Le Sillon au Lycée Renée Gosse, Clermont l'herault (34).

30 mai 2024 - Bouillon Cube au Lycée Jean Jaures, St Clément de Rivière (34).

L’ÉQUIPE ARTISTIQUE

D'après le roman d’Edouard Louis. 
Adaptation et mise en scène - Camille Daloz
Jeu - Emmanuelle Bertrand, Bastien Molines & Alexandre Cafarelli 

Univers sonore - Allister Sinclair
Scénographie et création lumière - Paolo Sclar & Christophe Mazet 

Production et diffusion - Léna von Braun & Margaux Decaudin 

DURÉE 1h30 (à partir de 12 ans)

PRODUCTION - Le Cri Dévot

COPRODUCTION - en cours
PARTENAIRES - Bouillon Cube, Lycée Jean Jaurès à Saint-Clément-de-Rivière (34), ENAP, Agen (47) + en cours

bottom of page