top of page
  • DOSSIERS
  • REVUE DE PRESSE
  • DOSSIERS
  • REVUE DE PRESSE
  • DOSSIERS
  • REVUE DE PRESSE

Fondée en 2011 à Montpellier par un collectif d'interprètes alors tout juste issu·e·s du Conservatoire National d'Art Dramatique de Montpellier et de l’Université Paul Valéry Montpellier III, la compagnie Le Cri Dévot crée ses spectacles sous le signe de la rencontre. L’immersion dans un environnement spécifique, hors des salles de spectacle, constitue toujours le point de départ de nos créations. Durant ces immersions, nous enrichissons nos points de vue et nous suscitons la curiosité des habitant.es, élèves, usager.es... Projets de territoire et créations partagées ont ainsi pris une place centrale dans le développement artistique de la compagnie. La coécriture avec les participant.e.s, la collecte de paroles documentaires sont de précieux outils dans la conception de nos spectacles. Le passage par des lieux aux tailles et aux moyens techniques très variables nous invite à créer des spectacles facilement adaptables, qui peuvent davantage correspondre aux besoins des territoires ne disposant pas de lieux dédiés.

Nos spectacles interrogent la mémoire intime et collective, la construction de soi à l’intérieur de la famille, d’un territoire ou d’une génération, les rapports entre la petite et la grande Histoire. Depuis 2017 plus particulièrement, la compagnie s’intéresse à la notion de mémoire collective à travers un projet intergénérationnel intitulé «Save the date!». Inspirés par l’œuvre littéraire d’Annie Ernaux, le cycle a donné lieu à plusieurs adaptations de ses romans (pour salle, lieux non dédiés et en espace public), à de multiples créations participatives in situ et à des écritures originales, portées par les interprètes de la compagnie, en échos à l'oeuvre de l'autrice. A partir de 2023, Le Cri Dévot ouvre un nouveau cycle de travail, qui poursuit la recherche autour de l'écriture de soi, mais s'appuiera cette fois sur des textes d'Edouard Louis, ouvrant un questionnement sur la construction sexuelle et les violences sexistes et sexuelles.

bottom of page